Les traversés, 2014

Bois (prunier), 103 x 80 x 25 cm.
Wood (plum tree), 103 x 80 x 25 cm.

Dans cette sculpture, j’ai fait l’expérience de me laisser déstabiliser par les images qui apparaissent et débordent de la matière.

Ce sont deux formes vidées qui se tiennent sur le sol, des plantes-carcasses dont l’enveloppe semble mêler chair et os. Entre ces deux vides venant de l’intérieur et de l’extérieur, ces végétaux sont en état de croissance rapide. Isolés et doubles, ils contournent les vides, se transforment, absorbent et rejettent l’espace dans un mouvement commun. C’est un paysage qui s’ouvre et se décompose en même temps, composé de jeunes pousses et de ruines.

In this sculpture, I experienced letting myself be destabilized by the images that appear and overflow from the material. These are two emptied forms that stand on the ground, carcass or plants, whose envelope seems to mix flesh and bone. Between these two voids coming from inside and outside, these plants are in a state of rapid growth. Isolated and double, they circumvent the voids, transform, absorb and reject space in a common movement. It is a landscape that opens and decomposes at the same time, composed of young shoots and ruins.