Série Prise, 2020

Prise #1 :  marbre blanc, cire, environ15x15x15 cm
Prise #2  :  marbre noir, cire, environ15
x15x15 cm

Sceau : du latin sigillum (« figurine, statuette, empreinte d’un cachet, cachet »), diminutif de signum (« signe »)

 

Il s'agit d'un fragment,  l'empreinte d'une main y est sculptée en négatif.  Cela évoque le geste d'une prise en main, le geste enfantin de collecter un morceau de pierre. La main est ici envisagée comme outil et comme signe qui souligne l'action de prendre, de toucher, de s'approprier, mais la main est aussi le premier outil de l'humain, pour façonner la matière. De la cire chaude a été coulée dans chaque doigt à la manière d'un sceau. Les sceaux sont des cachets gravés en creux et servent à signer des documents officiels. Ici, l'acte de signer rejoint l'acte de s'approprier et celui d'être assigné à une identité dans la prise des empreintes digitales. 

 

L'objet que la main s'approprie est un morceau de marbre morcellement, comme un débris de ruine marqué par la présence ou l'empreinte du constructeur, du destructeur ou de l'archéologue.